vendredi 12 janvier 2007

Voleur


Il volait assuré de remplir un devoir
Dans les porte-monnaie, au fond des sacs des vieilles
Il arrachait la thune à qui la gardait mal
Il vécut en brigand digne d'un grand respect
Aux riches qui vivaient de loyers et de rentes
Il taxait leur pognon mais c'était pour le rendre
Aux pauvres qui bossaient et ne possédaient rien
Il avait déclaré une guerre sociale
Un statut de bandit officiel le couvrait
Pour finir il entra dans une grosse banque
Pour finir il entra dans une grosse banque
Un statut de bandit officiel le couvrait
Il avait déclaré une guerre sociale
Aux pauvres qui bossaient et ne possédaient rien
Il taxait leur pognon mais c'était pour le rendre
Aux riches qui vivaient de loyers et de rentes
Il vécut en brigand digne d'un grand respect
Il arrachait la thune à qui la gardait mal
Dans les porte-monnaie, au fond des sacs des vieilles
Il volait assuré de remplir un devoir

3 commentaires:

luyff a dit…

Bono ???

Gérard Amate a dit…

banco, pluto.

Hélène Larrivé a dit…

Eloge de la délinquance ? Bof... C'est aussi la force appliquée au faible, et de manière sauvage (au sens de non organisée) : sans (trop) d'intérêt.